Cabane du Pied de Cochon - Automne 2013

Publié le 28 novembre 2013

Sauf une fois à la cabane...

Après avoir connu le succès avec le restaurant du Pied de Cochon, Martin Picard et son équipe ont continués l’aventure avec la Cabane du Pied de Cochon, ouverte depuis plus de 5 ans maintenant et située à Saint-Benoît de Mirabel. Initialement en fonction uniquement pour le temps des sucres, la Cabane du PDC a également ouverte ses portes à l’automne, pour la saison des pommes. Bien entendu, il faut s’y prendre quelques mois à l’avance pour obtenir une table. C’est après une bonne heure de route que nous sommes finalement arrivés à la cabane (c’est loin, très loin), le ventre vide, prêts pour le festin qui nous attendait.

Bouffe

Le tout a commencé avec une salade, servie toute entière que nous coupons avec des ciseaux. Idée bien originale, mais résultat décevant. En effet, les feuilles ne semblaient même pas avoir été lavées; la vinaigrette aux pommes a sauvé la situation.

Le véritable spectacle s’est mis en marche avec une délicieuse soupe d’esturgeon, canard et légumes de saison.

Vint ensuite la succulente tarte aux pommes et cheddar, surmontée d’une généreuse portion de foie gras. Facilement l’un des meilleurs plats que j’ai mangés à vie, cette tarte se passe de description.

Le risotto à la courge et pommes est d’abord versé dans un bloc de parmesan, remué et finalement servi avec du saucisson sec et quelques feuilles d’or. Bien crémeux, le seul reproche que je ferai est qu’il manquait de saucisson.

Le clou du spectacle était sans contredis le grandiose plateau de viandes, composé de presque toutes les parties du cochon (la langue est délicieuse !).

Même si l’idée d’un plateau de viandes est relativement simple si l’on compare avec ce que nous sommes habitué de voir à la Cabane, le tout s’est avéré être un véritable délice et a comblé tous les convives à table.

Juste avant d’entamer les desserts, une belle variété de fromages est servie, la moitié provenant de la France et l’autre du Québec.

Comme premier dessert, un excellent mille-feuille à la courge, fait avec de la crème pâtissière et une costarde à la courge.

Par la suite, un des hits de la soirée; les divins beignes aux pommes (préparés sur place). Avec sa pâte bien moelleuse, le beigne débordait de tous bords, dès la première bouchée. +1

Nous avons terminés ce véritable banquet des Dieux sur une note un peu plus légère, avec une crème glacée à la courge.

Service/Ambiance

En raison des deux services (18h et 20h30) qui, bien évidemment, affichent complets à chaque soir, attendez-vous à un service rapide et bien organisé, considérant le nombre de plats à servir. Il en coute 50$ par personne (avant taxes et pourboires) pour savourer ce festin, ce qui est un excellent deal si l'on compare avec ce qu'on obtient dans la plupart des restos pour ce prix là.

Même si le menu semblait légèrement moins osé que celui des saisons précédentes et que le thème des pommes aurait gagné à être exploiter davantage à mon avis, je serai premier en ligne, le 1er décembre prochain, pour les réservations de la prochaine saison !

Cool

- Expérience gastronomique tout simplement hors du commun
- Énormes portions, tout le monde en avait pour emporter


Bof 

- L'absence de cette petite touche magique à laquelle le Pied de Cochon nous a tant habituée

Cabane du Pied de Cochon

11382 Rang de la Fresnière
St-Benoît de Mirabel, Québec
J7N 2R9
(450) 258-1732


Cabane à sucre Au Pied de Cochon on Urbanspoon