Les Deux Gamins

Publié le 10 février 2013

Charme évaporé

Après 2 ans à faire la tournée des restos, Mademoiselle et moi nous sommes rendus compte que nous n'avions pas encore exploré la gastronomie française à Montréal. Notre choix s'est arrêté sur Les Deux Gamins, malgré le fait qu'il soit situé sur Prince-Arthur, une rue remplie de restos qui laissent à désirer.

Bouffe

En entrée, on retrouve quelques classiques français avec les escargots, soupe à l’oignon et foie gras. On y allé pour la Salade de chèvre chaud au miel et noix. Le tout était bien réussi, chèvre chauffé à point et +1 pour la vinaigrette. Jusque là, tout allait bien.

Les choses se sont gatées arrivé aux plats principaux. J’ai opté pour le confit de canard et Mlle est allée avec la bavette de bœuf. Le plat de canard est accompagné de délicieuses pommes de terre sarladaises (cuites dans la graisse de canard) et de salade. Même si le canard confit était tendre au point de ressembler à de l’effiloché, il n’avait aucun assaisonnement ou goût prononcé; je me suis amusé à le saler et poivrer moi-même.

Idem, malheureusement, pour la bavette de bœuf et contrairement à ce qu’annonce l’affiche de Guide Resto Voir à la porte, elle n’était pas «tendre sous la dent», mais plutôt caoutchouteuse. Une sauce en accompagnement l'aurait sauvé en partie.

Certains desserts, comme le mi-cuit au chocolat et la tarte tatin, avaient l’air bien tentants, mais le charme de la place était déjà évaporé pour nous et on a préféré terminer la soirée au Rockaberry.

Service/Ambiance

Rien à reprocher au niveau du service, notre serveuse était très polie et les plats s'enchaînaient au bon rythme. Malgré le look extérieur de petit bistro parisien, on retrouve quand même 4 étages aux Deux Gamins. Une fois la porte franchie, le décor tout entier nous transporte directement à Paris, avec ses (très) petites tables et chaises, tuiles de plancher noires et blanches, piano et foyer.

Avec les nombreux commentaires positifs qui y sont rattachés, Les Deux Gamins prouve qu’il ne faut pas aveuglément se fier aux critiques du web (incluant la mienne) et qu’il est toujours préférable d’essayer et de se faire une idée soi-même. Un peu comme pour Itacate et la cuisine mexicaine, je continuerai ma recherche de restos français plus intéressants.

Cool

- Décor charmeur
- Prix raisonnables (sur la carte d'alcool aussi)
- OpenTable

Bof 

- Manque d’assaisonnement dans certains plats
- Ouvert que du jeudi au dimanche

Les Deux Gamins

170, rue Prince-Arthur E
Montréal
H2X 1B7
514-288-3389

Sherbrooke    

Les Deux Gamins on Urbanspoon